Apprendre à écrire un scénario de cinéma

Ce mini-cours a pour ambition de vous exposer les règles de base de l'écriture d'un scénario de film pour le cinéma. Il s'adresse à toutes les personnes qui aimeraient se lancer dans l'écriture filmique sans toujours savoir comment s'y prendre, mais aussi à ceux qui ont envie de savoir comment se bâtit et s'écrit l'histoire d'un film.

ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz

Qu’est-ce qui constitue un scénario ?

Un scénario est un élément indispensable à l'élaboration d'un film . C'est un récit narratif et descriptif présenté sous une forme proche du texte de théâtre, comme l’indique cet extrait du film "César et Rosalie" de Claude Sautet.

    Voiture de César – intérieur nuit

    César, au volant, fume le cigare. A ses côtés, Rosalie, lasse; elle s’est recroquevillée sur son siège.

    César  : Tu es fatiguée ?

    Rosalie  : Si tu avais pu décommander ton poker!

    César  : Impossible.

    César  : Dors va !… (Elle ferme les yeux; un temps). J’ai été bien, hein ? Toute la journée…

    Claude Sautet, " César et Rosalie ", in L’Avant-scène Cinéma n° 131, décembre 1972.


Les constituants essentiels de tout scénario  :

    L’invention de l’histoire - l’idée du film

    C’est le point de départ du film, ce qui met en branle un processus de création. L’idée d’un film peut avoir pour origine le désir de raconter une histoire à partir d’un fait de société (L-627 de Bertrand Tavernier ), d’un fait divers (Une histoire vraie de David Lynch), d’un roman (Madame Bovary de Claude Chabrol), d’une bande dessinée (Nikita de Luc Besson), etc.

    Le travail autour de l’idée et la recherche d’un sujet

    Il implique le développement de l’idée de départ à travers la mise à jour d’un véritable sujet qui donnera toute son envergure au film et déterminera la nature du travail à poursuivre.

    Par exemple, la réalité sociologique de la police dans L-627 (souci du réel impliquant une lourde documentation) ; l’amitié entre deux frères dans Une histoire vraie (réflexion sur la vieillesse et le pardon), les rapports esthétiques entre BD et cinéma pour Nikita, qui pose le problème du décor et des accessoires, etc.

    La narration

    Deux règles gouvernent la narration : la clarté et la description.

    La clarté, car le scénario sera lu par plusieurs personnes, dont des producteurs, et qu’il faut tout de suite qu’on comprenne l’histoire.

    La description, car le scénario est avant tout un outil de travail qui doit être précis pour les acteurs et le réalisateur.

    Nous verrons plus loin comment structurer la narration à partir d’un modèle spécifique.


La présentation du scénario  :

Quand le récit du scénario est terminé, on parle dans le langage professionnel de continuité dialoguée. Celle-ci se divise en scènes. Un long métrage en compte en général entre 110 et 120.

Il faut toujours accompagner la continuité dialoguée d’un synopsis, court texte d’une à trois pages qui en résume la teneur. Parfois, à l’entrée des salles de cinéma, des synopsis pour le grand public sont affichés.

En introduction à cette présentation, vous pouvez rédiger une note d’intention, qui permet à vos lecteurs de savoir quel genre vous avez voulu pratiquer et dans quel style…


ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz
Voir les mini-cours qui ont également intéressés les lecteurs de ce cours :