Voir les mini-cours qui ont également intéressés les lecteurs de ce cours :

Apprendre à jouer au poker

Ce mini-cours permet de s'initier au poker. Il s'adresse à tous ceux qui souhaitent connaître la base de ce jeu afin de commencer à jouer sans être perdu.

ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz

Le principe de base

Pour avoir un full, il vous faut avoir un brelan et une paire

Un peu d’histoire

  Le poker est arrivé des États-Unis avec des règles précises.

  Cependant, en France, les règles ne furent point appliquées puisqu’elles n’étaient pas traduites ! Quand elles le furent, les fantaisies étaient bien installées : jeu de 32 cartes, puis 52, voire 40 ou 44.

  Néanmoins c’est le jeu de 52 cartes qui l’emporta puisque les premiers jeux imprimés possédaient 52 cartes.

      La valeur en noir ou en rouge, était inscrite aux coins de chacune des cartes. Ce détail est important puisque, au poker, on n'étale pas son jeu en éventail pour ne rien montrer.

      On y ajouta comme aux États-Unis, un ou deux jokers, qui sont utilisés dans les combinaisons.

L'ordre de valeur des cartes

L'as est la carte la plus forte, le deux, la plus faible.
Néanmoins dans certaines combinaisons, l'as compte comme la carte la plus forte ou la plus faible.
Les combinaisons avec joker sont battues par une combinaison similaire.

Les combinaisons :

Les joueurs doivent obtenir une combinaison parmi les huit suivantes (dans l'ordre de valeur croissante):

    La paire : deux cartes de même rang (deux rois, deux valets…)
    La double paire : deux cartes de même rang plus deux autres d'un autre rang
    Le brelan : trois cartes de même rang
    La séquence : cinq cartes qui se suivent sans être de la même couleur
    Le flush : cinq cartes de la même couleur qui ne se suivent pas
    Le full : réunion d'un brelan et d'une paire
    Le carré : quatre cartes identiques
    La quinte flush : cinq cartes de la même couleur qui se suivent. A l'as elle est appelée quinte flush royale

Le nombre de joueurs

De trois à sept joueurs, mais à partir de six, il est préférable de jouer avec des rentrants.

Les places

  Un joueur prend dans le jeu autant de cartes de valeur différente qu'il y a de joueurs.
  Il présente aux autres joueurs ces cartes couvertes, en éventail.
  Il garde pour lui la dernière.
 La personne qui obtient la carte à la plus forte valeur va choisir sa place.

La donne

  On donne cinq cartes à chaque joueur, une par une, de gauche à droite.
  Il peut y avoir dérogation selon les usages de la maison où l'on joue.

La mise

Chaque joueur pose devant lui une mise. Des tours d'enchères sont alors faits.

  Chaque joueur peut :

      Suivre : en mettant la même mise. Tous les joueurs qui ont "suivi" peuvent échanger de une à trois cartes.
    Passer : Il perd alors sa mise qui reviendra au vainqueur
      Monter : Il augmente sa mise au-dessus de celle du joueur précédent.

  A la fin des enchères, les joueurs restant en jeu ont tous mis le même montant au pot.

      S'il ne reste qu'un joueur, il remporte les mises. On passe alors au tour suivant.

      Sinon à la fin des enchères, les joueurs montrent leur jeu. Le plus fort remporte le pot. En cas d'égalité, le pot est partagé entre les vainqueurs.


ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz
Voir les mini-cours qui ont également intéressés les lecteurs de ce cours :