L'art déco

L'Art déco, que l'on associe spontanément aux années 1920, naît en fait au début du siècle en réaction à l'Art 1900. Pour s'opposer à ce style très fluide et irrationnel, des artistes font le choix de formes plus sobres. Ce courant qui voulait réconcilier l'art, l'artisanat et l'industrie connaît son apogée à l'Exposition Universelle de Paris en 1925, et s'étendra jusqu'en 1940. Découvrez dans cette fiche express les principales caractéristiques.

L'art déco

L’Art déco, que l’on associe spontanément aux années 1920, naît en fait au début du siècle en réaction à l’Art 1900. Pour s’opposer à ce style très fluide et irrationnel, des artistes font le choix de formes plus sobres. Ce courant qui voulait réconcilier l’art, l’artisanat et l’industrie connaît son apogée à l’Exposition Universelle de Paris en 1925, et s’étendra jusqu’en 1940.

Quelques précisions terminologiques

Le terme « Art déco » ne fut employé au départ que par un petit milieu d'initiés. Le grand public préférait parler de « rétro ». Certains partisans du « modernisme », un art géométrique et industriel, ont entretenu l'amalgame avec l'Art déco pour profiter de l'engouement. Quant à l'expression arts décoratifs, elle est parfois employée pour parler des arts appliqués, comme la céramique, la verrerie ou l'argenterie.

Un mouvement en réaction aux excès de l'art 1900

Le Palais de Chaillot, reconstruit en 1937, est typique de l'architecture Art déco avec ses formes académiques, ses lignes droites et affirmées, ses volumes importants et le raffinement de son décor.

Le Palais de Chaillot, reconstruit en 1937, est typique de l'architecture Art déco avec ses formes académiques, ses lignes droites et affirmées, ses volumes importants et le raffinement de son décor.

L'Art déco s'est nourri d'inspirations autrichiennes, belges et allemandes. Mais le phénomène s'inscrit dans un contexte très français. Un art symbolique de la période d'entre deux guerres
  • L'engouement pour l'Art déco dans les années 1920, après les dures années de guerre, montre une volonté de retour aux valeurs traditionnelles dans un climat de paix et de joie.
  • Le rejet des formes serpentines et exubérantes de l'Art nouveau se renforce encore après la première guerre mondiale.
  • C'est le retour de la rigueur et du dépouillement dans les formes, même si les matières restent luxueuses. La volonté de créer un style contemporain
  • Les artistes et les créateurs de l'Art déco avaient la ferme intention de donner naissance à un nouveau style destiné à faire oublier les excès de l'Art nouveau et reconnu pour sa capacité à s'adapter au besoin de la vie moderne. C'est ce qui différencie ces artistes de ceux de l'Avant-garde rejetant la notion même de style et d'ornement.
  • L'Art déco se veut avant tout confortable, dans une certaine conception de l'art de vivre.

Des formes strictes mais des matières chaudes

Une variante totalitaire de l'Art déco

Il ne faut pas assimiler à l'Art déco à sa variante conservatrice très appréciée des dictateurs européens entre les deux guerres, le Moderne classique. Mussolini, Hitler, Staline ont vu dans ce dernier mouvement la représentation symbolique d'un avenir idéal. En France, aux États-Unis ou encore en Angleterre, on trouve aussi ces bâtiments grandioses avec d'immenses statues allégoriques.
L'Art déco réussit un subtil mélange de formes simplifiées, inspirées par le fauvisme, et de couleurs vives, qui ne cache pas ses tendances exotiques. C'est la raison qui dirige le coup de crayon
  • Les artistes s'inscrivent avec force dans la modernité. Pour pouvoir s'adapter à une éventuelle fabrication industrielle, le style doit être sobre.
  • C'est un retour au classicisme que l'on voit parfaitement dans la chaise et la coiffeuse en bois de Paul Follot de 1920 exposée au Musée d'Art moderne de la ville de Paris. La forme est classique, mais le décor est raffiné. Les couleurs et les enluminures portent la marque de l'abondance
  • Ce n'est effectivement pas parce que les formes sont strictes que l'œuvre est apurée.
    • Une autre chaise réalisée en 1913 par Paul Follot, de forme très classique, présente un dossier sculpté en une luxuriante corbeille de fruits.
    • Les couleurs de l'Art déco sont vives et contrastées. Des bestiaires, des fleurs, des fruits fortement stylisés s'immiscent dans les œuvres de forme classique.

Un art réservé à l'élite

Les grands noms de l'Art déco.

Paul Follot, Maurice Dufrène, Jules Leleu, Paul Iribe, André Groult associé à Louis Süe, André Mare, Albert Rateau, Jacques Emile Rulhman font partie des grands noms de l'Art déco.
Ce n'est là qu'un extrait d'une longue liste d'artistes qui se sont illustrés dans des domaines aussi variés que l'architecture, le mobilier, la sculpture, la peinture, la photographie, la céramique, l'orfèvrerie et bien d'autres.
L'Art déco cherche des formes épurées susceptibles d'épouser un procédé industriel, mais reste attaché à la fabrication artisanale. Un paradoxe qui a un coût. L'attachement à un artisanat de qualité
  • Les artistes se font les défenseurs d'un travail de finition impeccable.
  • Le souci de la perfection conduit les créateurs de meubles à faire travailler des ébénistes de renommée, comme ceux du Faubourg Saint-Antoine à Paris.
  • Seule l'élite pouvait s'offrir ces meubles en bronze doré, en ébène de Macassar, en acajou ou en incrustations d'ivoire.
  • L'Art déco qui rêvait de séduire les foules était trop précieux et recherché pour être reproduit en série. Annonce de l'ère industrielle
  • Le mouvement de l'Art déco a posé les bases d'une esthétique moderne qui est toujours d'actualité.
  • Ce sont d'autres mouvements comme le Bauhaus allemand qui accompliront le rêve des artistes de l'Art déco : la production en série.
  • Le Corbusier, en France, est l'un des premiers à penser la forme de ses meubles dans une optique de fabrication industrielle en utilisant des matériaux comme le verre et l'acier.

En savoir plus : Rendez-vous au musée des arts décoratifs de Paris en 2003

C'est la référence des Arts déco en France avec un département entier consacré à cette période. Il faudra cependant patienter un peu avant de visiter ces lieux aujourd'hui fermés pour travaux. Palais du Louvre. 107 rue du Louvre. 75001 Paris. 01 44 55 57 50. M : Palais Royal - Tuileries Vous pouvez aussi aller voir le Palais de Chaillot reconstruit en 1937 à la fin du mouvement de l'Art déco et symbolique du retour de l'académisme. 17 place du Trocadéro à Paris. Métro Trocadéro.
ToutApprendre.com sur Facebook ToutApprendre.com sur Youtube Flux RSS ToutApprendre