Voir les mini-cours qui ont également intéressés les lecteurs de ce cours :

Le bilan et le compte de résultat anglo-saxons

Les multinationales françaises utilisent généralement le modèle anglo-saxon pour présenter leurs états financiers consolidés. Ce mini-cours s'adresse à des personnes qui sont déjà à l'aise en comptabilité française et qui désirent apprendre comment le bilan et le compte de résultat sont présentés dans la comptabilité anglo-saxonne.

ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz

Le compte de résultat

Le chiffre d'affaire net en anglais et en français. <BR>Cliquez pour zoomer. Le compte de résultat anglo-saxonsynthétise tous les flux financiers ayant affecté l’entreprise au cours de l’année écoulée. Il a pour but de présenter le résultat commercial de l’entreprise en établissant la différence entre les produits et les charges.

Leregroupement des charges ne s’effectue pas par nature mais par fonctions : par exemple, la fonction vente regroupera les frais de personnel, de publicité et d’amortissement.

La très grande importance du compte de résultat pour les investisseurs peut amener certaines entreprises à gonfler artificiellement le résultat, voire à passer en résultat d’exploitation des résultats exceptionnels (censés être sous la bottom line).

La SEC (Securities and Exchange Commission, l’équivalent américain de la COB) impose que le compte de résultat présente les chiffres des deux années précédentes et que le ratio du bénéfice par action soit mentionné en fin de document.

Notons que les grandes entreprises britanniques doivent distinguer dans leur compte de résultat trois types d’activités : celles déjà existantes en début d’exercice fiscal et maintenues (continuing operations), celles acquises au cours de l’exercice (acquisitions) et celles qui ont été cédées (discontinued operations).

Le but de cette obligation est de visualiser le plus clairement possible la façon dont l’entreprise génère du profit.


Le compte de résultat anglo-saxonsynthétise tous les flux financiers ayant affecté l’entreprise au cours de l’année écoulée. Il a pour but de présenter le résultat commercial de l’entreprise en établissant la différence entre les produits et les charges.

Leregroupement des charges ne s’effectue pas par nature mais par fonctions : par exemple, la fonction vente regroupera les frais de personnel, de publicité et d’amortissement.

La très grande importance du compte de résultat pour les investisseurs peut amener certaines entreprises à gonfler artificiellement le résultat, voire à passer en résultat d’exploitation des résultats exceptionnels (censés être sous la bottom line).

La SEC (Securities and Exchange Commission, l’équivalent américain de la COB) impose que le compte de résultat présente les chiffres des deux années précédentes et que le ratio du bénéfice par action soit mentionné en fin de document.

Notons que les grandes entreprises britanniques doivent distinguer dans leur compte de résultat trois types d’activités : celles déjà existantes en début d’exercice fiscal et maintenues (continuing operations), celles acquises au cours de l’exercice (acquisitions) et celles qui ont été cédées (discontinued operations).

Le but de cette obligation est de visualiser le plus clairement possible la façon dont l’entreprise génère du profit.


ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz
ToutApprendre.com sur Facebook ToutApprendre.com sur Youtube Flux RSS ToutApprendre