Voir les mini-cours qui ont également intéressés les lecteurs de ce cours :

S'initier au Tai chi chuan

Ce mini cours va vous permettre de vous initier au Taï chi chuan.Il s'adresse aux personnes qui s'intéressent aux techniques psycho-corporelles.

ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz

L'histoire du Taï chi chuan.

Chang Sang Feng

Le Taï chi chuan est une pratique chinoise dérivée de techniques de combats ancestraux dont le but est l'accomplissement de soi. Relaxant, bon pour la santé, c'est aussi une des techniques d'auto-défense les plus efficaces.

La légende raconte qu'au XIVème siècle, Chang San Feng, un moine taoïste expert en arts martiaux, assista un jour en rêve au combat entre une grue et un serpent.

    Le taoïsme, c’est quoi ?

    Cette religion enseigne que l'homme doit vivre en harmonie avec la nature. L'homme doit découvrir cette harmonie en observant les êtres et les événements du monde naturel pour s'en imprégner.

Les enseignements du combat entre la grue et le serpent :

Leserpent esquivait en ondulant les coups de becs violents de l'oiseau.

Quand la grue fatiguée cessa d'attaquer, le serpent forma un cercle avec son corps autour de l'oiseau et Chang San Feng se réveilla.

De ce combat, le moine eut la révélation. Il se rendit compte que les mouvements souples, sinueux, lents et ininterrompus l'emportaient sur les mouvement droits, secs et saccadés.

Chang San Feng comprit que la véritable force est celle de la souplesse qui englobe et neutralise la force brutale.

La forme lovée du serpent était semblable au symbole du taï chi, la polarité suprême incarnant les principes d'interaction et d'alternance de l'univers selon la pensée chinoise : le Yin, principe négatif et féminin et le Yang, principe positif et masculin.

Le moine appliqua ces principes aux arts martiaux, créant ainsi le taï chi chuan,boxe de la polarité suprême.

Les styles du Tai chi chuan :

Par la suite, au fil des siècles, l'art du taï chi chuan se divisa en plusieurs styles. On recense donc :

le style Chen appelé aussi Lao Chia (vieille charpente).

    C'est le plus ancien. L'enchaînement est caractérisé par une alternance de mouvements lents et souples et des mouvements rapides et vigoureux.

Le style Yang appelé aussi Ta chia (grande charpente).

    Ce style est le plus répandu. Les mouvements souples et ininterrompus sont amples, les postures martiales sont rapides.

Le style Wu Yu appelé aussi Hsiao Chia (petite charpente).

    Ce style se distingue par des mouvement d'ampleur réduite.

Le style Sun, appelé également Huo Pu Chia (charpente aux pas vifs).

    Ce style se caractérise par des mouvements agiles et assez rapides.

Le style Wu Chien appelé aussi Chung Chia (charpente moyenne).

    Ce style se différencie par des postures inclinées vers l'avant et des mouvement d'ampleur moyenne.


Le Yin et le Yang

Le Taï chi chuan est une pratique chinoise dérivée de techniques de combats ancestraux dont le but est l'accomplissement de soi. Relaxant, bon pour la santé, c'est aussi une des techniques d'auto-défense les plus efficaces.

La légende raconte qu'au XIVème siècle, Chang San Feng, un moine taoïste expert en arts martiaux, assista un jour en rêve au combat entre une grue et un serpent.

    Le taoïsme, c’est quoi ?

    Cette religion enseigne que l'homme doit vivre en harmonie avec la nature. L'homme doit découvrir cette harmonie en observant les êtres et les événements du monde naturel pour s'en imprégner.

Les enseignements du combat entre la grue et le serpent :

Leserpent esquivait en ondulant les coups de becs violents de l'oiseau.

Quand la grue fatiguée cessa d'attaquer, le serpent forma un cercle avec son corps autour de l'oiseau et Chang San Feng se réveilla.

De ce combat, le moine eut la révélation. Il se rendit compte que les mouvements souples, sinueux, lents et ininterrompus l'emportaient sur les mouvement droits, secs et saccadés.

Chang San Feng comprit que la véritable force est celle de la souplesse qui englobe et neutralise la force brutale.

La forme lovée du serpent était semblable au symbole du taï chi, la polarité suprême incarnant les principes d'interaction et d'alternance de l'univers selon la pensée chinoise : le Yin, principe négatif et féminin et le Yang, principe positif et masculin.

Le moine appliqua ces principes aux arts martiaux, créant ainsi le taï chi chuan,boxe de la polarité suprême.

Les styles du Tai chi chuan :

Par la suite, au fil des siècles, l'art du taï chi chuan se divisa en plusieurs styles. On recense donc :

le style Chen appelé aussi Lao Chia (vieille charpente).

    C'est le plus ancien. L'enchaînement est caractérisé par une alternance de mouvements lents et souples et des mouvements rapides et vigoureux.

Le style Yang appelé aussi Ta chia (grande charpente).

    Ce style est le plus répandu. Les mouvements souples et ininterrompus sont amples, les postures martiales sont rapides.

Le style Wu Yu appelé aussi Hsiao Chia (petite charpente).

    Ce style se distingue par des mouvement d'ampleur réduite.

Le style Sun, appelé également Huo Pu Chia (charpente aux pas vifs).

    Ce style se caractérise par des mouvements agiles et assez rapides.

Le style Wu Chien appelé aussi Chung Chia (charpente moyenne).

    Ce style se différencie par des postures inclinées vers l'avant et des mouvement d'ampleur moyenne.


ConclusionConclusionConclusionConclusionQuiz
Voir les mini-cours qui ont également intéressés les lecteurs de ce cours :
ToutApprendre.com sur Facebook ToutApprendre.com sur Youtube Flux RSS ToutApprendre